1er août 2022

1er août

Eglise Notre-Dame-de-Toute-Grâce, 20h – Concert

« Rencontres » 

 

Damien Lehman, Cinco sonetos di amor, sur des poèmes de Pablo Neruda, pour mezzo-soprano et ensemble de chambre (en création)

Juan Arroyo, Sfocato pour violon (en création)

Martin Grütter, Bestialisches (“dans un geste Brahmsien”), op.973, pour ensemble de chambre 

Tristan Murail, Une relecture des Scènes d’enfants de Robert Schumann

Quatuor (en création)

 

Un concert plein de surprises… En réponse au concert du 1er août, deux œuvres de Tristan Murail et de Martin Grutter viennent dialoguer avec les figures de Brahms et Schumann, signant des hommages radicalement différents, méditatifs ou truculents, à leurs aînés. Il se pourrait aussi que les spectateurs qui n’auront pu assister au concert du 28 juillet puissent bénéficier d’un rattrapage offert par les musiciens…

En prime, trois créations seront dévoilées : une pièce de Damien Lehman, composée pour la voix d’Amaya Dominguez sur la poésie de Néruda, où se fera entendre le timbre envoutant du zarb…  Une pièce pour violon seul, composée pour Pauline Klaus par le jeune compositeur péruvien Juan Arroyo ; et le Quatuor gagnant de l’appel à composition lancé par le Quatuor Lontano

 

Amaya Dominguez mezzo-soprano,
Quatuor Lontano
Samuel Bricault flûte,
Antoine Cambruzzi clarinette,
Sébastien Vichard piano,
Antoine Cambruzzi clarinette,
Damien Lehman zarb,